Skip to main content

Jb Piacentino

Publicité en ligne: Où va l’argent? (suite)

4 min read

La semaine dernière, mon billet Publicité en ligne: Où va l’argent? a suscité un certain interêt et je voudrais le compléter par quelques nouvelles observations.

Dire qu’en France, seulement 20% du budget total de la publicité en ligne va aux créateurs de contenus est faux. Archi-faux. Car en fait, c’est beaucoup moins! Je m’explique.
Comme je le mentionnais, on peut considérer que les créateurs de contenus qui se financent grâce à la publicité le font grace au format Display. En effet, les deux autres formats que sont le Search et les petites annonces correspondent soit aux moteurs de recherche, soit aux sites de petites annonces et d’annuaires. Pas vraiment de création de contenu donc pour ces 2 formats. (voir mon billet précédent pour une description des différents formats)
Or, c’est une erreur de considérer que le Display n’alimente que les sites de presse, de video, de blogs. Tous les autres sites de services (hormis les Google, etc…) peuvent en effet s'y ajouter. On y trouve en particulier les réseaux sociaux, c’est à dire principalement Facebook, qui représente 80% du marché selon StatCounter.
Vous m’accorderez qu’on ne peut pas vraiment considérer Facebook comme un créateur de contenu: ce sont plutôt ses abonnés qui le sont, et qui eux, ne touchent rien en échange.
Et si on se penche sur les résultats financiers de Facebook, on trouve quelques informations qui nous aident à comprendre son importance sur l’écosystème. On apprend en particulier qu’en 2014, 92% de ses revenus provenaient de la pub, et que l’Europe y contribuait à hauteur de 27%, soit 3,13 milliards d’euros. On peut rapprocher ce chiffre de celui publié par l’IAB pour le Display sur le vieux continent et, à quelques approximations près, se dire que Facebook capte donc 30% ce marché à lui tout seul.
Comme la répartition des formats pub et la part de marché de Facebook en Europe sont très similaires à ce qu’on observe en France, on en arrive à se dire qu'en somme, c’est plus de la moitié de tout le marché français de la publicité en ligne qui est capté par Google et Facebook.
De plus, la part que préleverait Facebook sur le 1,15 milliard d’euros que représente le Display en France, laisserait donc seulement 800 millions d’euros aux autres sites qui vivent de ce format, parmis lesquels se trouvent les créateurs de contenu, mais pas seulement, et sur lesquels la Taxe Pub de 30% s’applique de toutes manières.
Au final, ce n'est donc pas 20% comme indiqué précédemment, mais probablement bien moins de 15% de tout le marché français de la pub qui finance les créateurs de contenu. J’ose a peine continuer à creuser, de peur de passer sous les 10% [1]!

Je continue donc de m’interroger sur la santé de cet écosystème...

 



[1] Mais comme je suis curieux, si vous avez des informations sur les sociétés qui comme Facebook ou Google sont dans le top 10 des bénéficiaires de la pub, je suis quand même preneur!

 

 

Jb Piacentino

Jb Piacentino

Privacy glasses ? Really? And what if I could simply tell Facebook to stop identifying me? http://engt.co/1ANzPzQ